– Dates, « Sans cérémonie » : Le 31 décembre à Lyon, ESPACE GERSON ! 20h (COMPLET) 22h (Reste 6 places)

Parcours de vie

« Franchement, rédiger une bio à mon âge, c’est m’enterrer avant l’heure ! Mais je comprends votre curiosité. La mienne aussi enterre les gens plus vite que prévu…. »

Première étape, devenir comédien et monter sur Paris. 

Mickaël Bièche grandit à Varces, en Isère avec comme unique passion « Le théâtre ».

Il le découvre à l’âge de sept ans au centre social de Varces (38), un mardi, le 25 septembre 1990. Depuis ce jour, il ne se passera pas un mardi, vendredi et samedi soir par mois sans qu’il ne foule les planches d’un théâtre. Un coup de foudre, une passion, une envie; être comédien. Diplômé d’un Bac ES et d’un Bts ACO, il court se former au conservatoire d’art dramatique de Grenoble ainsi qu’au cours du soir à la ligue d’impro38. Puis il rentre au célèbre cours Simon posant ses valises à Paris, pour trois ans. Trois années durant lesquelles, pour vivre de son art, il oscillera entre les métiers de vendeur au magasin Disney Store des Champs Elysées, d’animateur du beach soccer tour de Joël Cantona sur les plages de France, et journaliste people pour Worldream Pictures pour réaliser son rêve ! Mickael joue dans des pièces de théâtre et grand spectacle qui se jouent sur les scènes de l’Opéra Bastille, le Summum de Grenoble ou encore la salle Albert Dumouchel au Québec. Mais l’ascension était trop belle, la chute entre en scène !

Deuxième étape, devenir humoriste et créer un collectif. 

Dernière représentation à l’Opera Bastille à Paris de « Pirate des Caraïbes », Mickaël chute lors d’un combat à l’épée. Rupture des ligaments croisés ! Son partenaire de jeu continue le combat pensant que Mickaël, allongé sur les planches, propose une nouvelle interprétation de la scène… De cette chute il en fera le sketch numéro de son premier One man show. De cette blessure, cet échec, une envie surgit, celle de faire rire.  Maîtriser l’autodérision !

A 25 ans, avec un genou tout neuf et après 6 mois de rééducation Mickael ayant perdus deux gros contrats, abandonne le théâtre et se lance dans l’humour. Il se forme sur les scènes ouvertes parisiennes, le Trévise, le Chinchman, le Café Oscar… Il joue et signe avec une boite de production qui lui promet monts et merveilles. Mais la réalité le rattrape, les actionnaires ne souhaitent plus investir dans le spectacle vivant… Mickaël comprend les rouages du métier et décide de prendre un peu de recul sur la vie d’artiste, il s’évade au Club Med en tant qu’animateur pendant une saison mais au bout de 6 mois on lui propose de mettre à jour certains spectacles humoristiques au siège du Club à Lyon, une opportunité. Depuis ce jour, une nouvelle idée est née : créer des soirées « café théâtre » sur Grenoble ! Il quitte alors le Club Med, Paris et revient dans sa ville qu’il aime tant pour fonder le Grenoble Comedy Show, le premier collectif d’artistes humoristes en Isère. Un collectif, une scène où la nouvelle génération peut s’entraider et s’exprimer sur les planches sans pour autant être connue du grand public. Un projet qui donnera naissance par la suite au festival d’humour nouvelle génération de Villard de Lans. Le Villard Comedy Show  parrainé par Guillermo Guiz.

Troisième étape, se faire connaitre et faire tourner un spectacle. 

Entre temps le monde de la radio l’intrigue, c’est alors qu’il saisit l’occasion de devenir animateur dans la matinale sur l’antenne de Hot Radio à Grenoble. Cette convenance le mènera plus tard sur les ondes de France inter dans l’émission de Charline Vanhoenacker. Et c’est seulement en 2011, qu’il fait un choix, celui de penser à lui en écrivant son premier one man show « Le secret du bonheur » avec lequel il gagnera des nombreux prix en festival. Un spectacle qui aura vu le jour grâce à ces collaborateurs, Simon Farley, Benjamin Farley, Corine Gonon et Arnaud Maillard. Une performance dans laquelle il manipule le stand up, les personnages, les imitations de dessin animés et l’art de la répartie.

Après 230 dates à travers la France et un passage au Québec, des premières parties d’artistes tel que Jarry, Fred Testo ou Olivier De Benoist, comme une mise à jour, il décide de prendre un virage artistique en abandonnant le stand up et les spectacles stéréotypés. De ce fait, il écrit un  deuxième spectacle, une comédie sensée « Sans Cérémonie ». Mickaël s’entoure d’un excellent metteur en scène Thomas Sagnard.

Après 40 dates, le spectacle est éligible aux P’tits Molière 2019-2020 dans la catégorie meilleur spectacle d’humour et celle du meilleur comédien. Il tourne actuellement partout en France, Lille, Toulouse, Lyon et bien évidement, à Grenoble.

Contact

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message